Lac Saint-Jean, Jour #3

Réveil à 3 heures parce que j’ai froid.  Je me couvre avec ma serviette de bain mais c’est pas assez chaud…Je passe donc le reste de la nuit en mode réveil/sommeil. Je me lève à 7 heures avec des frissons  et je vais déjeuner au resto. La sympathique serveuse/cuisinière est fidèle au poste. Jus d’orange, oeufs, bacon, pain de ménage au blé et café. Me voici rassasié!

Je suis surpris de ne pas être plus raqué que ça! Je plie les bagages et je quitte vers 9h. Temps merveilleux mais frisquet ce matin! Je prévois dormir au camping de Val Jalbert (70km) mais je sais qu’au fond de moi, je vais tenter de me rendre à la voiture si le vent est clément.  Ça ferait une journée de 95 kilomètres, avec 38 kilos de bagages, sans compter le poids du vélo.

Barrage Hydro 2

Grosse montée pour commencer la journée mais la serveuse m’a indiqué un raccourci. La pente est à 15% mais beaucoup plus courte que celle du chemin pavé.  J’en arrache pour me rendre au sommet mais ça valait le coup. Peu de vent sur cette piste cyclable qui longe les champs de bleuets à perte de vue. Saint-Félicien…Roberval pour un lunch rapide au Subway…Val-Jalbert et bof, comme je m’y attendais, pourquoi ne pas compléter le tour aujourd’hui???

Le parcours à partir de St-Félicien jusqu’à Saint-Gédéon plus agréable que la section d’hier où je devais rouler sur l’accotement de la 169 la plus part du temps. On roule principalement sur des pistes cyclables qui longent le Lac.  Panorama intéressant et calme garanti!  La section entre Saint-Gédéon et Sainte-Monique était aussi plus agréable que celle d’hier.

Guidon

Rendu à ma voiture, après 95kms de route, je sens que mes jambes vont se plaindre demain. Heureusement, c’était la dernière journée du périple.  Je n’aurais pu maintenir ce rythme encore bien longtemps. Je me souviendrai qu’à l’avenir je devrai économiser mes énergies et développer la force de mes muscles progressivement pour les séjours plus longs.  Je devrais commencer par 50km et puis progresser lentement de 10km de plus par jour tout au plus. À défaut de quoi, je risque de devoir me payer une escale de quelques jours pour récupérer l’énergie dépensée trop intensément.

Ce périple m’a permis de mesurer mon endurance, me familiariser avec le vélo et le matériel de camping, de gérer son alimentation et la résistance de mon postérieur.

Je suis très heureux de l’expérience et fier de mes performances! Prochaine étape???

A suivre!
PS: Effectivement, j’ai du récupérer pendant quelques jours à mon retour à Québec. Comme je l’avais lu sur un blog, j’ai hypothéqué mes jambes en roulant plus de 70km au cours des 3 premiers jours. Leçon à retenir pour les prochaines excursions. Heureusement, j’avais déjà un 1500km de route de parcouru depuis le début de la saison!

Auteur : Pierre

À l'aube de la 60'n, je rêve de traverser les Amériques en cyclo-tourisme d'ici quelques années! En attendant, je parcours le Québec en cyclotourisme sur mon Surly et je transforme notre Tandem semi-couché Pino en Tandem Solaire afin de voyager avec Claudette! Early 60's, French Canadian, I love cycling, travelling, nordic skiing and enjoy life! Plan to leave home for a journey across both Americas in a near future!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s