Lac Saint-Jean, Jour #2

Réveil à 6h avec les cris des voiliers d’outardes. Une orage a déversé un peu de pluie vers 5 heures mais j’avais pris soin d’envelopper ma selle en cuir la veille! Ouf! Le soleil se pointe et il est temps d’aller déjeuner au camp principal.  J’ai oublié de m’acheter un pain mais je réussi à en quêter une tranche à un employé de la base. Donc, beurre d’arachides, noix et fruits mélangés avec une barre tendre…et 2 bons cafés expresso concoctés à l’aide de ma machine expresso et pompe de vélo! Délicieux!

Mon Iphone annonce une journée ensoleillée avec des bourrasques de vent de face entre 25 à 35km/h.  Hummm…par chance, mes jambes n’ont pas l’air trop affectées par la ride d’hier. J’embarque donc sur la route en direction de Dolbeau, un petit 60km tranquille…De petites surprises m’attendent.

Le tracé longe la route 169 et c’est pas vraiment l’fun. Par chance, on enfile un bout par la campagne après 30km. Je croise un maison où 4 vélos s’agitent en guise de girouettes. Vraiment impressionnant, j’en profite pour faire une pose.Girouette 2

Je poursuis ma route jusqu’au camping des pères Trappistes de Dolbeau mais le site en plein cœur de la ville, bien que sur le bord de la rivière.  J’ai 50km de fait et le prochain village se nomme Albanel, à 18km de là…humm…un autre petit coup de pédale avec un vent de face! Let’s go!

Arrivé au village vers 15 heures, je prend soins d’arrêter au dépanneur pour m’acheter du pain et un peu de bouffe… quand j’aperçois un 6 pack de bière sans alcool en bouteille. Comme la caissière me confirme que le camping est quelques mètres plus loin…je l’achète et je trouve moyen de fixer ça sur mon rack avant. Je rêve d’une bonne bière sur le bord de la piscine!

En sortant de l’épicerie, il y a 2 cyclo-touristes dans la cinquantaine qui prennent un pause sur le banc.  Il rigolent un peu en me voyant chargé comme un mule avec ma bouffe et ma bière. Ils m’apprennent qu’ils sont partis du même camping de Ste-Monique ce matin et la veille de St-Gédéon comme moi. Le monde est petit. Comme ils louent des chalets, leur vélos ne sont chargés que de 2 sacoches arrières. Ils se rendront à St-Félicien ce soir.

Je me dirige vers le camping municipal. Surprise!!! Le camping en question est un parc à roulottes empilées les unes sur les autres et la piscine n’est pas encore en opérations. Pas question que je campe dans ce parking de centre d’achats! La préposé a la gentillesse de me suggérer de me rendre à Normandin et me fourni même le pamphlet du camping de la Chute à l’Ours.

Seul inconvénient,c’est à plus 20km et je suis pogné pour trimbaler mon 6 pack! GOGOGO, 65km de fait avec le vent de face…ayoye, j’ai pas hâte ce me voir demain matin!

Je reprends donc la route et je rejoins mes 2 complices au pied d’une bosse de 4% après 45 minutes de route. Je suis surpris de voir les 2 gars mettre pieds à terre pour monter la côte qui fait à peine 500 mètres. C’est comme s’ils ne savaient pas comment changer les vitesses sur leur vélo! ByeBye!

Une heure plus tard, j’arrive à l’intersection du camping de la Chute de l’Ours. Le chemin est sinueux et j’aperçois une vallée qui se dessine au loin.  Hummm… tout ce qui monte redescend!. Bof…on verra demain, même si je devrai me taper ce 400 mètres de dénivelé pour sortir d’ici. Je suis content de mon choix malgré tout, mais il était temps que j’arrive! La préposé me loue l’un des plus beaux sites, collé sur la chute, loin des roulottes et des voisins.

Camping Chute a l'ours 3  Chute de l'ours

Je bouffe comme un affamé au restaurant du camping: Spaghetti gratiné, pointe de pizza, tarte au sucre et le 6 packs en soirée…on pourra pas dire que le vélo fait maigrir jusqu’à maintenant!

Pour digérer un peu, je visite le camping d’un versant à l’autre.  Mon site est un peu à l’écart des autres, vraiment collé sur la rivière.  Je traverse un petit pont pour piéton et je me retrouve sur une allée asphaltée qui sillonne le camping.  Beaucoup de roulottes et VR empilés l’un à côté des autres avec des terrains à peine assez grand pour y installer une table et un BBQ.  De la façon qu’ils sont installés, j’en déduit que la majorité d’entre eux y passeront la saison estivale. Bon, disons qu’il faut aimer socialiser et entendre ses voisins.

Je vais donc m’étendre sur les rochers autour des rapides de la rivière situé à 2 pas de ma tente.  (voir photo en haut). Sur les bord de l’eau, il y a 2 gars qui lancent leur ligne dans le remous de la chute en buvant de la bière.  Ils capturent quelques poissons d’une dizaine de pouces. (perchaude, brochet, barbotte?). Ils emprisonnent leurs captures en les lançant dans une mare d’eau contenue entre les rochers. Deux enfants s’amusent à essayer de les attraper avec un sac de Dollorama. Tout ce manège dure de 19h à la brunante.  Les enfants quittent en abandonnant le sac blanc de Dollorama sur le site… et quelques instants plus tard les pêcheurs suivent.  Croyez le ou non, mais ceux-ci ont laissé sont passés à côté du sachet de leurs canettes de bières vides sans le ramasser. Je n’arrivais pas à y croire!!! des pêcheurs pollueurs. Merde, j’avais le goût de les interpeller mais j’ai préféré m’abstenir…on ne peut jamais prévoir la réaction de ce genre de bonhommes. J’ai plutôt accompli ma B-A de la journée! C’est quand même frustrant de rencontrer des sportifs qui se foutent de l’environnement et des prochains visiteurs!

Pierre….décrampes, tu es en vacances!

Donc très grosse journée avec des vents de face de 25 à 35km/h pour un total de  85kms avec une moyenne de 16.4k/h Je ne pensais pas être capable de rouler autant aujourd’hui!🚴🚴🚴

Ici, le camping est paradisiaque. Bien que bruyant, j’ai hérité du + beau site sur le bord de la rivière. S’il y a une crue des eaux cette nuit, Adieu la compagnie!

Auteur : Pierre

À l'aube de la 60'n, je rêve de traverser les Amériques en cyclo-tourisme d'ici quelques années! En attendant, je parcours le Québec en cyclotourisme sur mon Surly et je transforme notre Tandem semi-couché Pino en Tandem Solaire afin de voyager avec Claudette! Early 60's, French Canadian, I love cycling, travelling, nordic skiing and enjoy life! Plan to leave home for a journey across both Americas in a near future!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s