On commence à avoir du Fun!

À chaque sortie, j’essaie de monter la barre un peu plus haute!

On ajoute du poids dans la remorque, on choisi des parcours plus longs, des dénivelés positifs plus importants ou bien j’essaie de réduire notre consommation d’énergie. Je modifie quelques paramètres de la programmation du C-A pour essayer de comprendre son fonctionnement.  C’est fantastique parce qu’on a toujours l’impression d’apprendre quelque chose de nouveau!

Ma nouvelle selle en cuir Brooks commence à s’assouplir, les premières sorties me laissaient avec le cul en compote! Petits ajustements de positionnement en déplaçant les poignées, le guidon et la selle. Bref, le confort s’installe tranquillement. Ce qui embête le plus Claudette pour l’instant, c’est la météo froide qui ne se résigne pas à laisser le printemps s’installer. Faut mentionner qu’elle est plutôt frileuse de nature bien que je lui aie procuré toutes les couches de vêtements nécessaires pour affronter tout les climats!

Notre monture fait tourner les têtes et suscite la sympathie des gens qui nous croisent. L’autre jour, un cycliste nous salue en nous dépassant sur son beau vélo de route full carbone.  Nous laissé la remorque solaire à la maison. Lorsqu’il était rendu à plus de 500-700 mètres devant nous, je décide d’appuyer sur l’accélérateur pour le rattraper en douce car je savais qu’il n’avait pas de rétroviseurs. 25km/h, 30km/h, 40km/h et on lui colle discrètement le train. Claudette rigolait à en pisser dans ses culottes! Soudain, le cycliste tourne la tête et nous aperçoit en train de le rejoindre.  Déboussolé, il rabat la tête vers son cyclo-mètre, l’air de se demander: Ai-je ralenti de vitesse tant que ça? Il semblait vraiment déconcerté!  Visiblement, il n’avait pas réalisé que le tandem était motorisé!  Je crois qu’on frôlait les 45km/h quand on l’a dépassé! Il s’est mis à rire quand j’ai ralenti pour lui expliquer la duperie!

Lors de notre première sortie sans la remorque, j’ai proposé d’entrée de jeu à Claudette de relever un défi.  Le coté ouest de notre rue aboutie sur une cote en zigzag dont le dénivelé atteint 22% par endroit. Elle n’est pas longue (+/-300 mètres) mais fait un peu peur.  Arrivé à 30 mètres du sommet et dans sa partie la plus accentuée, Claudette me déclare qu’elle est à bout de force! Que pouvais-je répondre à ça?  »Allez chérie, on est presque rendu! » Il n’était pas question que je pose le pied à terre au milieu de cette ascension. Ouf…on y est arrivé!

Le lendemain, Claudette m’apprend qu’elle était très déçue de sa performance et qu’elle avait réalisé qu’il fallait qu’elle augmente l’intensité de son programme d’entrainement physique!!!

Claudette est tombée sur un article dans la cahier Voyage du journal Le Soleil de samedi. Il raconte le périple d’un couple de québécois dans les Alpes en Aout 2016. Le récit est très instructif mais suscite beaucoup d’inquiétudes quand à nos capacités physiques à franchir les cols qui vont se dresser devant nous. Ben non, nous ne remettons pas notre participation au Suntrip en question, mais admettons que ça nous incite à prendre très au sérieux les 6 semaines dont nous disposons pour se mettre en jambes. Le niveau d’anxiété vient de monter d’un cran! Il faut que vous compreniez que sur un tandem, les 2 cyclistes doivent être en mesure de fournir le maximum de leurs capacités. C’est un travail d’équipe!  On ne peut donc faire chacun sa petite affaire de son côté. Il faut se concerter!

Il faudrait que nous ayons l’occasion de faire une expédition de plus de 1000 kilomètres avant notre départ.  Le problème, c’est que le mercure descend encore sous les -10C la nuit et que la majorité des hébergements n’ouvrent pas avant le début juin.   »Florian, est-ce que tu pourrais retarder le départ du Suntrip de 30 jours? hahaha!

Bon…trêve de niaiseries et au boulot!

30 Avril, un autre sortie de 50km parcourus en 2:40h à une vitesse moyenne de 19km/h avec un petit 335 mètres de dénivelé positif (les montagnes sont à plus d’une trentaine de kilomètres de la maison, il va falloir allonger sérieusement nos sorties pour les atteindre.) J’ai ajouté du lest dans la remorque et aucun problème pour manœuvrer le tandem. Là où ça coince, c’est dans les montées abruptes > 10%. Si notre vitesse descend en deçà de 5km/h, ça devient très difficile de maintenir l’équilibre. Autrement dit, il est pratiquement impossible de mouliner en première vitesse car on doit alors maintenir une cadence supérieure à 100 tours/minute pour conserver une vitesse supérieure à 5km/h. En bas de ça, la chute est presque assurée.

11 Mai, inondations généralisées au Québec depuis plus d’une semaine, du jamais vu!  La météo  maussade s’acharne et entame nos ardeurs à l’entrainement.  On commence vraiment à en avoir marre!   Je commence à me familiariser avec le module de contrôle, à tel point que j’ai entrepris de changer plusieurs paramètres. Résultat, on s’est retrouvé dans une pente avec un moteur qui refusait d’avancer et un séance de reprogrammation de 20 minutes sur l’accotement de la route.  Comme je n’avais pas emporté de copie de ma programmation initiale, je n’arrivais pas à me rappeler des paramètres par défaut. Une autre bonne leçon…désormais, le tableau des paramètres fera partie de la trousse de survie.

Nous sommes allés voir un spectacle à St-Iréné dans Charlevoix.  Nous en avons profité pour examiner l’état des routes et de l’accotement.  Dans la région du massif de la Petite-Rivière St-François, il y avait encore pas mal de neige et la météo chutait de 11C a 4 C en quelques minutes. J’aimerais bien faire le tour du Saguenay\lac-St-Jean avec notre chameau…mais la plupart des hébergements et restaurants n’ouvriront pas avant le début juin. On évalue nos options pour l’instant.

Grosse nouvelles sur le site du Suntrip:

En route pour le Sun Trip 2018

Trois ans après la dernière grande édition, The Sun Trip revient en force pour l’été 2018 !

Le parcours et les grandes lignes des conditions de participation seront présentés début juin 2017.

D’ici là nous pouvons seulement vous dire que le Sun Trip 2018 proposera une distance de plus de 10.000 km, ce qui en fera la plus grande aventure terrestre du monde !

Sun Trip 2018

Auteur : Pierre

À l'aube de la 60'n, je rêve de traverser les Amériques en cyclo-tourisme d'ici quelques années! En attendant, je parcours le Québec en cyclotourisme sur mon Surly et je transforme notre Tandem semi-couché Pino en Tandem Solaire afin de voyager avec Claudette! Early 60's, French Canadian, I love cycling, travelling, nordic skiing and enjoy life! Plan to leave home for a journey across both Americas in a near future!

2 réflexions sur « On commence à avoir du Fun! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s