Et c’est parti pour 4 jours!

Je constate que c’est beaucoup plus difficile de tenir un Blog lorsqu’on voyage à deux. Se retirer pendant quelques heures pour transcrire les évènements de la journée demande un effort et une discipline qui peuvent devenir lassant pour le partenaire.

 

Bref, voici quatre jours que nous sillonnons la région de Charlevoix.

Samedi matin J#1, notre fils Guillaume est venu nous reconduire à la Basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré où nous avons décidé de débuter notre périple. Le ciel est menaçant et dès les premiers kilomètres une fine pluie se met à tomber sous un mercure frôlant les 15°C . Petit arrêt sur l’accotement pour revêtir nos habits de pluie!

Les premières montées se pointent après 2 kilomètres.  Un dénivelé de 6 à 10% pour nous mettre en jambes. Ma conduite est hésitante car c’est la première fois que nous roulons aussi chargé. Je serais curieux de mettre notre monture sur une balance pour connaître son poids exact? Peut-être mieux pas au fond?

Après avoir dépassé la station de ski du Mont-Saint-Anne, nous montons allègrement vers St-Féréol-les-neiges. Le paysage est magnifique et cette route secondaire nous permet de s’acclimater à la conduite du tandem en toute quiétude.  Une petite pause pour enfiler une barre tendre et nous revoilà repartis.  Nous aurons plus de 1000 mètres d’ascension à franchir aujourd’hui sur une distance de 60 kilomètres. Facilement gérable jusqu’à maintenant mais quand même une nouvelle expérience en ce qui nous concerne. Après tout, ce voyage vise à tester nos équipements et nos jambes dans un contexte montagneux et se déroulant plusieurs jours consécutifs.

IMG_6320À l’approche de St-Tite-des-Caps, nous devons quitter la route secondaire pour rejoindre l’autoroute avec son trafic intense et bruyant. Comme nous sommes en weekend, l’absence des camions en direction de la Côte Nord rend la ballade moins désagréable. L’ascension se maintient entre 6-15% sur une quarantaine de kilomètres, jusqu’à ce qu’on atteigne le Massif de la Petite-Rivière-St-François.  Nous sommes encore frais comme des roses et le tandem se comporte à merveille. C’est ici que s’amorce une longue descente de 5 à 12% sur 11 kilomètres jusqu’à Baie St-Paul. J’utilise occasionnellement les freins avant et arrière en alternance pour prévenir la surchauffe lorsque nous dépassons les 60km/h. Bref, on se laisse aller jusqu’en bas et on s’immobilise au supermarché pour faire quelques emplettes. C’est à ce moment que je réalise que le moteur ne démarre plus!. Un indicateur oscille sur mon moniteur m’indique une dis-fonction mais je ne me rappelle plus quelle en est la signification???  Je fais le tour de tous les raccords électriques du système mais je ne constate rien d’anormal.  Putain…qu’est-ce qui se passe? et qui pourrait bien venir à notre secours un jour de weekend?

Je sors mon Iphone et je prends une brève vidéo de l’indicateur qui clignote sur mon moniteur. Voici ce que ça donne: Remarquez la barre verticale qui oscille de droite à gauche.

 

Une idée me passe par la tête mais je n’y crois pas trop étant donné que nous sommes le weekend. Je téléphone à Justin chez Ebikes à Vancouver en espérant que quelqu’un va prendre l’appel…Déception… boîte vocale m’informant que le bureau est fermé.

Je prend la chance d’expédier la vidéo par courriel à Justin et en CC à Reinhard en Allemagne (E-bike-technologies).  En moins de 10 minutes, Reinhard me répond que la sonde électronique de mon frein semble être en défaut. Je m’empresse de vérifier pour constater que l’aimant qui l’actionne était déplacé d’à peine 5mm et que ça coupait le contact du moteur. Incroyable et Ouf!!!,  je n’y aurais jamais pensé!  Quelques minutes plus tard, je reçois un second courriel de Justin me confirmant la même chose.  Wow…ça c’est du service! Quand je pense qu’il y a plus de 8 heures de décalage horaire entre Justin et Reinhard. Incroyable!

Avec Internet, il n’y a plus de frontières! Vous rappelez-vous de l’époque où c’était  »IN » de posséder un télécopieur!  LOL!

Quelques instants plus tard, on se retrouve confortablement installés sur la charmante terrasse du Café des Artistes à siroter une bière et déguster un bon repas. Laissez moi vous dire que notre traversée de la ville en tandem n’est pas passée inaperçue.  On se fait interpeller de toutes parts, même par des motards qui viennent rouler à nos côtés pour nous poser des questions.IMG_6327

Nous avions réservé une chambre dans un coquet B&B   »Terre et Ciel » tenu par David, un gars fort sympathique à l’imagination débordante d’idées plus originales les unes que les autres! et son gentil toutou Benoit peut en témoigner!

Un exemple: David invite un musicien à chaque vendredi pour enregistrer une chanson dans une chambre différente de l’auberge et la met en onde sur YouTube.

David, notre aubergiste de TerreCiel!

En soirée, nous sommes allés bouffer à La Muse, un bistro d’ambiance chaleureuse où nous avons dégusté 4 entrées au lieu d’opter pour un plat principal.  Nos papilles gustatives s’en sont réjouies pendant tout le repas! Accras de Morue, Carpaccio d’Émeu, Feuilleté de ris de veau  sauce à la crème et à la moutarde et Rocher de foie gras Ferme Basque farci à la figue pochée au Porto. Dur! Dur! la vie de cyclotouriste!

IMG_6332
Mais kossé que tu fais là?

Bilan de la journée #1: Distance: 64.33 km; Vitesse moyenne:22.3 K/H; Temps: 2:53:27; Gain alt: 1,008 m

Dimanche matin J#2, nous quittons Baie-St-Paul vers 11 heures. David, l’aubergiste, me demande de réaliser une entrevue qu’il publiera sur YouTube et Facebook jeudi le 8 juin à 11:30h exactement. J’ai hâte de visionner ça!!!!

À la sortie de la ville en direction des Éboulements, nous entreprenons la montée de la falaise pour 450m+ sur 12 km. Dès la première butte, j’éprouvais de la difficulté à maintenir la direction du tandem. Il y avait un jeu dans la direction et le vélo oscillait de gauche à droite.  On s’arrête dans le milieu de la pente à la halte touristique pour constater que la visse Allen qui maintien le pivot du guidon dans le cadre était dévissée. Malheureusement, l’accès était trop étroit pour que je puisse utiliser mon Multi-Tools. Je jure bien fort et dit à Claudette que j’aurais dû apporter mes clefs Allen individuelles.

Derrière moi, une gentille demoiselle qui prend un lunch avec ses enfants sur la table à pique-nique et qui m’a entendu sacrer…me dit qu’elle pense avoir ce que je recherche dans sa voiture. J’en revenais pas…ouf!!! ça devenait vraiment dangereux de continuer à rouler comme ça! Voici la gentille maman qui nous a dépanné! Elle participait au Grand Prix cycliste Vélo-Charlevoix qui ce déroulait ce weekend. Qui sait, elle nous a peut-être sauvé la vie?
IMG_1496589749
Gros soupir de satisfaction! Nous avons pu poursuivre notre route jusqu’à Malbaie sur un parcours en montagnes russes au sommet des falaises qui longent le fleuve St-Laurent.

 

Paradisiaque! Au total, 1590 mètres de dénivelé sur 68 km. Arrivés à Malbaie, changement de programme. Nous n’avons plus le goût de nous rendre à Port-au-Persil 20km plus loin.  Nous décidons de revenir sur nos pas car le reste du parcours manquait de relief et notre motivation à rouler juste pour rouler avait baissé. Notre journée s’est terminée dans le SPA d’un charmant B&B à St-Irérée (Le Manoir Hortensia).

MINOLTA DIGITAL CAMERA
Manoir Hortensia St-Irénée
MINOLTA DIGITAL CAMERA
Et ‘est reparti!

Nos Hôtes, Mario et Pierre nous ont gentiment prêté leur véhicule pour que nous puisions nous rendre au bistro Le Café St-Laurent situé de l’autre côté de la montagne. Délicieux repas…encore une fois!

 

Bilan de la Journée #2: Distance: 48.72 km; Vitesse moyenne: 1;9.0 K/H; Temps: 2:34:16; Gain alt: 1,217 m

 

Lundi matin, J#3, nous prenons la route vers 10h en direction des 2 légendaires côtes des Éboulements. 300 mètres de dénivelés sur 3 km de distance avec des pointes à 22% d’inclinaison. Nous entreprenons la descente de façon prudente en alternant de bref coups de freinage avant et arrière de façon à éviter la surchauffe. La pente s’accentue jusqu’à 22% et je sens mes leviers de freins s’amollir progressivement.  Nous avons franchi les 2/3 de la pente et l’inclinaison diminue à 10-12% mais les disques sont tellement chauds que je n’ai plus aucun freinage. Je les laisse refroidir quelques secondes et ça reprend un peu! J’ai la chienne! …on roule à 60km/h auand enfin j’aperçois le plat à quelques centaines de mètres de la dernière courbe…je freakais ben raide! OUFFFFFFF!

 

Bon, un autre apprentissage indispensable à ajouter sur notre C.V.! Va falloir néanmoins que j’ajoute un frein cantilever sur la roue arrière pour parer à ce type d’urgence!

Après une pause au quai où un traversier assure la liaison avec l’Isle-aux-Coudres, nous décidons de reprendre la route et de remonter par la côte Grondin, située du côté ouest des Éboulements.  Au premier virage, le GPS grimpe de façon vertigineuse jusqu’à 22% sur 200 à 300 mètres pour nous faire prendre un virage à 120 degrés rendu en haut…et non, on est pas rendu en haut!!! et ça repart à 16%-18% et 22% encore. La température du moteur monte jusqu’à 46°C. On décide de lui accorder un repos de quelques minutes au milieu de la pente…et c’est reparti pour un autre 500 mètres…il chauffe mais ne démontre aucun signe de fatigue…même si l’inclinaison de la pente ne faiblit pas.
Nous avons enfilé plus de 3 km comme ça…et sommes arrivés en haut détrempés de sueur mais tellement fier de nous! Les passagers des véhicules que nous croisions dans la montée nous dévisageaient comme si nous étions des extra-terrestres…certains nous pointant avec le pouce en l’air.
Désormais, plus aucune pente ne nous fait peur!

De retour à Baie-St-Paul, nous sommes retournés chez David au Gîte TerreCiel! Faut que vous sachiez que cette charmante ville a une attrait particulier pour nous. C’est un peu le refuge de notre couple où nous allons depuis plus de 35 ans. Notre nid d’amoureux en quelques sortes! Plusieurs endroits nous sont chers dont le légendaire bistro  »Le Mouton Noir ». Nous n’avons donc pas manqué l’occasion de nous y restaurer bien qu’il soit fermé le lundi….et oui, mais quelqu’un veille sur nous car exceptionnellement, il est ouvert ce soir parce qu’un groupe avait réservé pour la soirée. Le repas était exceptionnel du début à la fin! Nous avons appris du même coup que l’établissement avait été acquis par un Breton il y a une douzaine d’années. Le nouveau propriétaire a mis tout en œuvre pour en préserver le cachet et améliorer le menu! Bravo!

Bilan de la journée #3: Distance: 35.03 km; Vitesse moyenne: 9.9 K/H; Temps: 3:32:20; Gain alt: 627 m.

Mardi matin, J#4, nous avons quitté notre charmant Gite TerreCiel  vers 10 heures en direction de St-Féréol. Benoit, le Chien de l’aubergiste était bien triste de nous voir partir! IMG_6393
Baie-St-Paul étant situé au creux d’une vallée, notre itinéraire débute en pente abrupte dès le km 8 et monte à 775 mètres au Km 24. Admettons que les gauffres au sirop d’érable du déjeuner se tassent assez rapidement!
La montée s’est super bien déroulée. La température du moteur a atteint 46C et nous avons pris 2 poses pour le laisser refroidir et reposer nos jambes (et pourquoi pas relâcher la vessie un peu!). C’est vraiment rigolo de voir Claudette pisser debout comme un gars en utilisant son urinette!

 


60 km plus tard, nous sommes arrivés à St-Féréol-Les-Neiges vers 13:30h. Nos amis de Québec nous avaient prêté les clefs de leur condo au Mont-Ste-Anne.

IMG_6406
St-Féréol-Les-Neiges
IMG_6407
En route vers le Mont-Ste-Anne

Après un bon ravitaillement au resto, changement de programme et nous décidons de tenter un retour à la maison. 65 km supplémentaires, mais sur le plat avec un vent arrière. Ça va rentrer au poste!!!
Avec des pointes de 50km/h, nous avons abusé un peu du moteur Hahaha…et sommes arrivés au bercail vers 17h.

Bilan de la journée #4: Distance: 126.50 km; Vitesse moyenne: 18.7 K/H; Gain alt: 1,169 m; Cadence moyenne 91 Rpm; Temp de déplacement 4:38h; Temps total: 6;45h; Vitesse Moyenne 18.7km/h; Vitesse max: 75km/h (ouf! va falloir que je me calme un peu dans les descentes.) Batterie chargée à 58.8V au départ et 50.8V rendu à la maison.

Cette randonnée a été essentielle en vue de la préparation de notre Suntrip. Nous avons appris que:

  1. Les freins sont insuffisants pour immobiliser notre tandem dans les pentes longues et pentues. Ajouter un frein cantilever sur la roue arrière.
  2. La sonde électronique du frein arrière doit être relocalisée.
  3. Changer la courroie en velcro qui bloque la manette de frein arrière.(frein à main)
  4. Ajouter tout les outils nécessaire pour l’entretien du vélo.
  5. Apporter un adaptateur Schrader pour la pompe. Indispensable pour la valve de la roue de la remorque et du klaxon.
  6. Réparer le chargeur Schmidt pour le dynamo de la roue avant.
  7. Toujours avoir a portée une carte géographique en papier pour trouver notre chemin.
IMG_6388
Nous savons maintenant que nous avons trouvé une façon idéale de voyager ensemble en Tandem! Vive le Suntrip!

Il ne nous reste plus qu’à tester nos équipements de camping…car nous avons été un peu paresseux cette semaine!

Auteur : Pierre

À l'aube de la 60'n, je rêve de traverser les Amériques en cyclo-tourisme d'ici quelques années! En attendant, je parcours le Québec en cyclotourisme sur mon Surly et je transforme notre Tandem semi-couché Pino en Tandem Solaire afin de voyager avec Claudette! Early 60's, French Canadian, I love cycling, travelling, nordic skiing and enjoy life! Plan to leave home for a journey across both Americas in a near future!

2 réflexions sur « Et c’est parti pour 4 jours! »

  1. conseil de grande sœur pour embarquer davantage ta partenaire :que Claudette partage une moitié de ton journal
    Ce pourrait être intéressant de la lire elle aussi
    ou bien tu te limites à X-temps d’écriture par jour. Tu es intéressant mais tu peux peut-être gagner du temps avec ta blonde en sacrifiant un peu sur les détails

    XXX

    Envoyé de mon iPhone

    Aimé par 1 personne

    1. Bonne suggestion mais Claudette me fait part qu’elle préfère ne pas s’investir dans le blog pour l’instant. Pour ce qui est des détails, je me demande si mon blog ne deviendra pas superficiel si je m’en tiens au général? Ça mérite réflexion!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s