Un premier Road Test stressant mais concluant!

Vendredi le 31 mars…comme ça, vous serez rassuré que cet article n’est pas un Poisson d’Avril!

Jean-Guy a complété le montage des panneaux sur la remorque cette semaine, Bravo! Ce matin, je suis monté chez lui pour en finir avec les derniers problèmes d’éclairage. Malheureusement, Olivier ne peut pas venir nous aider avant la semaine prochaine. Nous avons tenté de trouver une solution via une vidéo-conférence sur Skype mais sans succès.

Tant pis pour les lumières et c’est parti pour un premier road test sous un ciel nuageux, quelques bourrasques de vent et un mercure à 5° Celsius. Je devrais peut-être détacher la remorque et faire un premier test sur le tandem motorisé mais je suis trop impatient de rouler pour prendre le temps de la retirer!  Je dois quand même m’assurer que tout est raccordé solidement: (visses, écrous, loquets, câbles électriques, sensors, panneaux solaires, transmission Rolhoff, freins, pneus bien gonflés, etc.) Je me rend compte que je devrai me dresser une liste de contrôle des items à vérifier avant d’embarquer sur la route, un peu comme le checklist d’un pilote d’avion!

Je sens mon niveau d’anxiété grimper à bloc d’autant plus que les vêtements que je porte ne sont pas adéquats pour faire du vélo (le bas de mes pantalons frottent dans les pédaliers et le fond de culotte accroche dans le museau de la selle).  Une fois rendu dehors, j’enfourche la monture et appui sur les pédales… il penche de tout les côtés! Je ressemble au débutant qui en est à sa première expérience sur deux roues. Impossible de le maintenir en ligne droite! J’aurais préféré que mes premiers tests se déroulent sur un grand stationnement désert ou le long d’une belle route fermée à la circulation.

Les premiers mètres me font vaciller de gauche à droite, la roue avant oscille comme si son écrou était détaché. Je braque le guidon pour faire demi-tour mais la remorque fait basculer le vélo sur le côté. Je dois mettre le pied à terre pour éviter la chute. Merde… la panique envahie mon esprit: Jamais Claudette n’acceptera d’embarquer sur le siège avant dans ces conditions!!!

Allez, on se calme et on remet le compteur à zéro!

Je commence par enfiler mes pantalons à l’intérieur de mes bas, j’ajuste le rétroviseur de mes lunettes pour apercevoir les véhicules me dépasser, j’ajoute deux plaques en fonte de 10 kilos dans la remorque pour la stabiliser et je redresse le levier de mon frein arrière qui était mal positionné.  Faut pas oublier que le moteur et les 2 batteries ajoutent 25 kilos sous le cadre du vélo. Sans la présence de Claudette sur le siège avant, la monture est complètement dé-balancée.

Et c’est reparti pour une seconde tentative! Je retrouve un peu d’assurance et je me permet d’actionner l’accélérateur, Houuuuuu… ça décolle comme une fusée! et Wouawwww,  je suis impressionné! Je dois avoir le sourire fendu jusqu’aux oreilles!

Je me lance dans le rang de gravelle qui longe l’atelier, je sens la résistance dans mes pédales lorsque le revêtement devient mou.  Je n’arrive pas à comprendre quels sont les signaux qui gèrent la puissance du moteur? Je tourne le bouton du potentiomètre en espérant accroitre le niveau d’assistance mais ça ne semble pas fonctionner. J’aimerais bien me faire conseiller par quelqu’un d’expérience!

Pour ce qui est de l’information affichée sur les deux cadrans Cycle Analyst, c’est comme du chinois pour l’instant. J’espère qu’Olivier saura m’expliquer comment interpréter et programmer tout ces paramètres. Un peu de lecture attentive du manuel anglais serait de mise!

Après trois ou quatre tentatives, ma conduite se stabilise et mes inquiétudes s’estompent progressivement. Je constate que l’utilisation de l’accélérateur au démarrage facilite grandement le décollage, une vrai merveille!

Je décide d’embarquer sur la route principale et de me rendre au village. Un camion remorque de 53 pieds me dépasse et me déporte sur l’accotement par surprise.  Première expérience qui me fait vaciller. La leçon va porter fruit!  Je roule ainsi une vingtaine de kilomètre et je reprend confiance. Ça me rappelle ma première expérience en cyclotourisme sur mon Surly chargé de 45 kilos de bagages dans ses sacoches. Ma roue avant oscillait et vibrait de tout côtés pendant les 5 premiers kilomètres. J’étais persuadé que le vélo avait un problème mécanique jusqu’à ce que tout se stabilise et que je réalise que ma nervosité était à l’origine de toutes ces vibrations.

J’ai roulé jusqu’à un peu plus 20km/h mais j’entendais la remorque et les panneaux bordasser à chaque imperfection que je rencontrais sur la route. En arrivant à l’atelier, j’ai constaté que la poulie qui relie les câbles de rétention des panneaux à la remorque avait cédé sous les chocs. Il faudra que je la remplace par une version en acier oxydable semblables à celles qu’on retrouve sur les voiliers.

De retour à l’atelier, ma chemise était détrempée sous mon manteau en duvet…et c’était pas parce que j’avais fourni un effort démesuré!

Ce premier test m’a permis de réaliser qu’il faudra procéder par étapes pour apprendre à maitriser la monture. Je devrai commencer par rouler en solo et sans la remorque pour comprendre comment maximiser le rendement du moteur et des batteries. Une fois que j’aurai pris de l’assurance, Claudette se joindra à l’aventure.  J’ajouterai ensuite la remorque en y augmentant progressivement le poids des bagages. Nous devrons faire quelques excursions avec les sacoches sur le vélo.  Ça fait beaucoup d’apprentissage à moins de 3 mois du grand départ! Ouf!!!

Auteur : Pierre

À l'aube de la 60'n, je rêve de traverser les Amériques en cyclo-tourisme d'ici quelques années! En attendant, je parcours le Québec en cyclotourisme sur mon Surly et je transforme notre Tandem semi-couché Pino en Tandem Solaire afin de voyager avec Claudette! Early 60's, French Canadian, I love cycling, travelling, nordic skiing and enjoy life! Plan to leave home for a journey across both Americas in a near future!

3 réflexions sur « Un premier Road Test stressant mais concluant! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s