Quelques surprises avant le jour J!

Ouf!!! bien des choses se sont passées depuis notre retour de Charlevoix.

À commencer par les problèmes de freinage. La descente à 75km/h aux Éboulements était bien euphorisante mais le manque de freinage dans les derniers 200 mètres l’était moins. Il fallait que je trouve une solution!

Le manufacturier du tandem m’indique que notre poids est trop lourd et qu’aucun frein ne conviendra dans ces conditions. Les disques surchauffent, transmettent la chaleur dans les étriers ce qui liquéfie l’huile et réduit la pression dans les leviers.  J’envisage de les remplacer par des freins mécaniques à câbles (SRAM BB7) mais on m’informe que les plaquettes étant plus petites, la surchauffe sera encore pire. J’entreprends donc la recherche de freins plus robustes sur Internet et je tombe sur un Youtube de mon coloré manufacturier de Batteries EM3ev. Visionner ça, il est vraiment ahurissant!

Il recommande donc les freins hydrauliques Tektro Dorado HD-E710 qui ne sont disponibles qu’en Californie chez Empowered Cycle pour la modique somme de… bof, je vous ferai grâce des détails, ça fait longtemps que le budget est défoncé de toute façon!

IMG_6475

Trois jours plus tard, je reçois mes freins par FedEx.  Le vendeur est drôlement efficace et très gentil de surcroit! Le disque avant est de même dimension (203mm) mais fait 2.3mm d’épaisseur au lieu de 1.8mm. Les plaquettes sont plus larges et les manettes mieux construites que les SRAM Guide que j’utilisais. Comme mon moyeu de roue arrière est un Rolhoff, le disque 180mm Dorado est incompatible. Je vais quand même remplacer l’étrier et la manette par le Dorado 710 et saigner les freins pour qu’ils s’adaptent au disque Rolhoff. Précision: Il a fallu que je raccourcisse la ligne du frein arrière et que je remplace celle de devant par une plus longue.  Ça m’a permis d’élargir mes compétences avec les freins hydrauliques.  En toute modestie, je suis quand même pas mal fier de moi!

Le résultat est remarquable. Je pense que nous pouvons envisager la descente des hauts cols des Alpes en toute sécurité…mais nous serons tout de même très prudents. Chat échaudé craint l’eau froide!

La semaine suivante, nous avons fait une petite escapade de 150km vers l’Islet-sur-Mer pour fêter le 70ième anniversaire de mon frère. Nous avons pu y tester notre matériel de camping. Plusieurs membres de la famille en ont profité pour faire un tour de chameau!

À notre retour, Éole s’est payé notre gueule avec un violent vent de face de 50km/h  alimenté par des rafales de 80km/h. Laissez-moi vous dire qu’il n’y a pas juste les muscles des jambes qui y ont gouté, les batteries aussi! C’est ce qui m’a mis la puce à l’oreille!

IMG_6442
Les vents étaient tellement violents qu’il fallait que je le retienne par la selle pour éviter qu’il ne bascule sur le traversier Lévis-Québec.

En effet, le niveau de recharge de nos panneaux solaires m’inquiète. En réalité, le problème a toujours été là mais j’en ignorais l’existence en raison de mon manque de compétences en énergie solaire et en électricité.

IMG_6468

Un mauvais pressentiment me revenait constamment en tête tel un signal d’alarme. J’avais l’impression que nos chargeurs solaires ne fournissaient pas le niveau d’énergie auquel on était en droit de s’attendre! Alimenté par 4 panneaux de 100W/h chacun (dont seulement 2 fonctionnent lorsque nous sommes en déplacement), j’espérais obtenir une moyenne de 100 à 140Watt/heure lorsque nous roulons et de 200 à 300W/h lorsque les 4 panneaux sont déployés, bien entendu, en tenant compte du niveau d’ensoleillement disponible. Dans le meilleur des cas, je n’arrivais pas à dépasser les 140W/h.

Tout cela démontre l’importance de bien tester le matériel avant d’entreprendre la randonnée finale!

Deux de mes panneaux sont neufs mais les 2 autres proviennent de l’ancien propriétaire de la remorque qui a parcouru le Suntrip en 2013. J’ai donc recherché un technicien qui pourrait mesurer individuellement la capacité de chacun des panneaux.  J’ai fait affaire avec une firme spécialisée en énergie solaire mais après quelques tests, le gars n’a rien trouvé d’anormal et m’a gratifié d’une facture de $75… mais mon mauvais pressentiment continuait à me hanter et m’indiquait que quelque chose n’allait pas.

Charly, mon ingénieur de voisin qui a fait le tour du monde sur son catamaran, est venu me prêter mains fortes. Il utilisait des panneaux semblables pour alimenter les batteries de son voilier.

À l’aide d’un multimètre, nous avons donc mesuré la production sur chaque paire de panneaux :

  • Les 2 Neufs = 120W au grand soleil
  • Les 2 Vieux = 35W au grand soleil

Ensuite, nous avons recouvert d’une couverture l’un des vieux panneaux:

  • Résultat: 32-35W

Et enfin, nous avons recouvert le second vieux panneau :

  • Résultat:2-5W

Nous avons ensuite vérifié le voltage sur chacun de ces derniers:

  • Le premier : 19V
  • Le second : 9V

Conclusion: Il fallait changer au moins un des vieux panneaux.  Je m’étais procuré les deux neufs en Chine via Internet au prix de USD$112/ch. Mais à une semaine du départ, je ne disposais plus d’assez de temps pour en importer d’autres.  J’ai donc contacté tout les magasins d’électronique et de bateaux de la région.  Le plus compliqué, c’était de trouver un panneau semi-flexible de même puissance et de même dimensions car je devais le fixer sur mon support de 540 x 1100cm.  Évidemment, aucune disponibilité à Québec, mais on pouvait m’en commander un avec 72 heures de délai, pour la modique somme de CAD$430 (rien pour encourager à acheter local). À 5 jours de notre départ, c’est comme un fusil sur la tempe…je n’ai d’autres choix que d’accepter.

Tel que promis, ma commande est arrivée le mercredi et je l’ai installée après un laborieux travail pour décoller l’ancien panneau. 24 heures supplémentaires pour que le silicone durcisse et j’étais prêt pour les premiers tests…sauf qu’il a plu toute la journée de vendredi!!!

Samedi, le grand jour pour le test final! Météo partiellement ensoleillée avec 31°C et des bourrasques de 35km/h.

J’installe le tandem sous un soleil timide et assombri par le passage des nuages: 120 Watts avec 2 panneaux.  Je déploie les deux autres avec un pincement au cœur…Bingo!!! 234 Watts et 9.39 Ampères/heure avec 4 panneaux.  Ouf, je respire!

On peut maintenant s’envoler la conscience tranquille!

Auteur : Pierre

À l'aube de la 60'n, je rêve de traverser les Amériques en cyclo-tourisme d'ici quelques années! En attendant, je parcours le Québec en cyclotourisme sur mon Surly et je transforme notre Tandem semi-couché Pino en Tandem Solaire afin de voyager avec Claudette! Early 60's, French Canadian, I love cycling, travelling, nordic skiing and enjoy life! Plan to leave home for a journey across both Americas in a near future!

2 réflexions sur « Quelques surprises avant le jour J! »

  1. Incroyable comme histoire à peine quelques heures avant le grand départ !

    Avec toute la préparation qu’un voyage comme celui-ci comporte tu serais en mesure d’écrire un livre…

    D’ailleurs l’idée d’écrire un livre sur l’avant , pendant et après… t’as surement effleuré l’esprit !

    Bravo Pierre !
    Bravo Claudette !

    Vous m’impressionner !!!

    Aimé par 1 personne

    1. ouin…un peu technique tout ça. J’ai hâte de passer au côté humain du voyage avec ses rencontres et ses anecdotes croustillants!
      Est-ce que tu prends mon Trike finalement? Faudrait que je te donne un petit cours!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s